La négligence des autorités maliennes.

Une explosion d’un citerne d’environ 14 000litres dans la capitale faisant des dégâts matériels et des pertes de vies le 23 septembre 2019.

Quelles sont les dispositions prises par le gouvernement malien afin d’éclaircir cet événement désastreux ?

Quelles mesures prises par le gouvernement pour qu’il n’y ait pas un second cas?

En cette période de crise où tous les maliens ont la peur au ventre,ce n’est pas à négliger ces genres de situation surtout dans la capitale.

Cependant,la réponse à ces questions par le gouvernement sera une prévention dans le futur.

Lorsqu’une ville est plus grande et peuplée ,beaucoup de mesures doivent être prises dans le but de sauver la vie de la population .

Les stations ne doivent pas être au milieu de la ville,elles doivent être dans un espace où les dégâts ne peuvent pas causer du tord aux paisibles populations.

C’est un exemple qui s’est produit tout récemment dans notre capitale.

Il ne faut pas que cela soit un contre intérêt pour les sociétés stationnaires ou les propriétaires des différentes stations au cas où ils sont appelés à faire les stations à l’entrée de la ville où dans un espace écarté de la population.Car ,c’est la vie de la population qui est en danger . Cette population a besoin aussi de sa protection contre tout ce qui peut nuire à sa vie un jour à l’autre, comme les stations au milieu de la ville,des routes dégradées etc.

Si le gouvernement néglige certaines de ces choses citées,il doit toujours s’attendre des dégâts désastreux .

Quant on dit un gouvernement ,c’est celui qui protège ses citoyens dans plusieurs repères.

Nous sommes d’accord que l’Etat malien est conscient de prendre des mesures adéquats afin d’éviter ces événements malheureux au centre de la ville.

Merci de bonne lecture.

MOPTI : QUAND LES BETES DEVIENNENT LES ANGES DE LA MORT .
Lorsque les animaux facilitent aux anges de la mort, ses tâches de mettre fin à l’existence de l’âme des citoyens dans une circulation routière à Sévare ou à Mopti ville.
Selon un éleveur, l’élevage est une activité importante. D’autres font cela de l’amateurisme ou comme une ressource de revenue.
Certains animaux sont en ville parce que les propriétaires se sont déplacés pour s’y installer en raison d’insécurité dans leur zone. Les animaux sont libérés pour chercher de quoi à manger en dehors de la ville.
La ville de Mopti ; de Sévare ; sont des grandes où la circulation est très intense en longueur de journée .A cela s’ajoute la divagation des animaux qui gênent les passagers, parfois causent énorme dégâts aux usagers.
Selon notre interlocuteur M Mohamed NIANGALY du DRDSES de Mopti; les animaux n’ont pas leur place en ville, plusieurs facteurs sont à constater ; les accidents parfois mortels ; des maladies ; de l’insalubrité ; même parfois ils sont agressifs.
J’ai perdu un ami en 2014 suite un accident avec un âne qui était à la poursuite d’une ânesse.
Il rajoute aussi que l’homme et l’animal ne peuvent pas vivre dans la même localité, il faut un enclot pour ces animaux en dehors de la ville.
Chères populations, le problème n’est les animaux, mais la méconnaissance, l’activisme des propriétaires, qui à tout moment les libèrent sans mesurer les conséquences. Ils ne sont pas sans savoir que ces animaux détruisent les fleurs à la devanture des administrations.
Chers citadins de la Venise malienne, quel est le rôle des autorités locales afin de pouvoir stopper cette divagation des animaux dans les villes de Sévare et Mopti?
Ce pouvoir de prise de mesures ou sanctions comble la mairie car elle doit jouer un grand rôle dans le développement de sa commune.

Pourquoi le sourd muet des services techniques de la ville de Mopti ou Sévare ?